Pr Philippe DEVILLIER

Le dossier du moment

Allergies et microbiote

optimum health

Parole d’Expert

Populations microbiennes de l’hôte et allergies…

Depuis quelques années, le microbiome a pu faire l’objet de nombreuses recherches et publications, et paraît être une voie thérapeutique prometteuse dans divers pathologies dont les allergies. La prévalence croissante des pathologies allergiques impacte à tous les âges de la vie.

Des études épidémiologiques ont établi des relations entre le mode de vie (rural versus citadin et le recours précoce à des antibiotiques) et l’environnement (présence d’animaux) dans les premières années de vie et l’incidence des maladies allergiques1,2. Des données récentes ont montré l’association de modifications des microbiotes principalement du tractus gastro-intestinal humain, mais aussi cutanés et des voies aériennes, et nombre de maladies3, dont plusieurs allergiques et immuno-médiées. Le microbiote intestinal représente plus de 100 000 milliards de bactéries, soit environ 10 fois plus que le nombre de cellules de l’organisme, environ plus de 1000 espèces différentes. A ces bactéries s’ajoutent les champignons et levures (microbiote fongique) et les nombreux virus bactériens (virome) qui peuvent modifier le patrimoine génétique des bactéries et leurs fonctions. On imagine facilement la complexité des interactions entre ces microbes et l’organisme humain.

Il est indéniable que le microbiote intestinal, contribue au développement du système immunitaire : il est impliqué dans des fonctions digestives, métaboliques et neurologiques ; il participe ainsi à l’homéostasie1. Ce microbiote est propre à chaque individu à l’instar de l’empreinte digitale mais il existe un socle commun, correspondant à environ la moitié des espèces bactériennes ; ce socle commun étant probablement en charge des fonctions essentielles du microbiote. Le déséquilibre de l’écosystème microbien appelé « Dysbiose », est associée à des altérations des réponses immunitaires et au développement de maladies notamment inflammatoires, allergiques, comme la dermatite atopique4,5, l’asthme allergique6, les allergies alimentaires et la rhinite allergique1. La perturbation des interactions homéostatiques des microbiotes conduit non seulement à une surabondance de microbes pathogènes, mais également à la perte des interactions symbiotiques entre les micro-organismes, au niveau de la peau et des surfaces des cellules épithéliales muqueuses7. Innée, ou acquise en réponse à un facteur environnemental, difficile d’affirmer si cette dysbiose est une cause ou une conséquence de ces maladies. Une étude épidémiologique récente montre néanmoins que l’exposition aux antibiotiques dans la première année de vie est liée à un risque accru d’asthme chez l’enfant par la réduction de la diversité du microbiote2.

Dans ce dossier nous nous intéresserons aux liens entre « Microbiotes & Allergie » comme un levier potentiel dans le développement de l’allergie et des maladies associées.

 

Documents et liens utiles

  1. Huang YJ, Marsland BJ, Bunyavanich S, et al. The microbiome in allergic disease: Current understanding and future opportunities-2017 PRACTALL document of the American Academy of Allergy, Asthma & Immunology and the European Academy of Allergy and Clinical Immunology. J Allergy Clin Immunol. 2017;139(4):1099-1110.
  2. Patrick DM, Sbihi H, Dai DLY, et al. Decreasing antibiotic use, the gut microbiota, and asthma incidence in children: evidence from population-based and prospective cohort studies Lancet Respir Med. 2020;S2213-2600(20)30052-7
  3. DeKruyff RH, Zhang W, Nadeau KC, Leung DYM, Wills-Karp M. Summary of the Keystone Symposium « Origins of allergic disease: Microbial, epithelial and immune interactions, » March 24-27, Tahoe City, California. J Allergy Clin Immunol. 2020;145:1072-1081 e1071.
  4. Narla S, Silverberg JI. Association between atopic dermatitis and serious cutaneous, 3 multiorgan and systemic infections in US adults. Ann Allergy Asthma Immunol. 4 2018;120(1):66-72.
  5. Stein MM, Hrusch CL, Gozdz J, Igartua C, Pivniouk V, Murray SE, et al. Innate immunity and asthma risk in Amish and Hutterite farm children. N Engl J Med 2016;375:411-21.
  6. Arrieta MC, Stiemsma LT, Dimitriu PA, Thorson L, Russell S, Yurist-Doutsch S, et al. Early infancy microbial and metabolic alterations affect risk of childhood asthma. Sci Transl Med 2015;7:1- 14.
  7. Leung DYM. The microbiome and allergic diseases: A struggle between good and bad microbes. Ann Allergy Asthma Immunol. 2019;122(3):231-232.

Pr Philippe DEVILLIER

Pharmacologue (Hôpital Foch Suresnes)

 

Cas Clinique

Publication commentée

Pr Philippe DEVILLIER

Composition du microbiome et son impact sur le développement des maladies allergiques

État actuel des connaissances sur l'implication du microbiote dans les maladies allergiques notamment sur les allergies alimentaires, la dermatite atopique et l'asthme durant les premières années de la vie.

Pr Philippe DEVILLIER
Lire Plus

Point de vue du patient

Pr Philippe DEVILLIER
Le microbiote intestinal

.pdf | 209,23 KB

Voir Télécharger

Fiche Pratique

Pour vos patients