Les Experts Allergocercle

Pr Alain DIDIER

Pneumologue Allergologue (CHU Toulouse)

  • Directeur du Pôle Voies Respiratoires du CHU de Toulouse
  • Membre du Conseil Scientifique de la SPLF (2018-2021)
  • Vice-président de la SFA : 2014-2016 et 2018-2020
  • Membre du Collège des Enseignants en Allergologie
  • Responsable de l’enseignement en allergologie (capacité et DESC) à la faculté de médecine de Toulouse
  • Coordonnateur local du DES d’allergologie à la faculté de Médecine de Toulouse
  • Membre du Comité Éditorial de la Revue Française d’Allergologie pour « La pneumologie »

Editeur pour la région

Sud-Ouest

Cas Clinique

Décembre 2019

Anaphylaxie alimentaire lors du réveillon : le coupable n’est pas toujours celui que l’on croit

L’urticaire est une dermatose inflammatoire fréquente, caractérisée par la présence de papules éphémères et/ou d’angiœdème. L’urticaire peut être favorisée par des facteurs physiques (froid, chaleur, stress...), une infection, l’ingestion de certains aliments, une allergie de contact (latex…) ou encore la prise de certains médicaments.

Découvrir le Cas Clinique
Mai 2019

Patiente asthmatique : quand la grossesse s’en mêle !

L’asthme est la maladie chronique la plus fréquente pendant la grossesse. Entre 3 et 14 % des femmes enceintes présentent de l’asthme.

Découvrir le Cas Clinique

Publication commentée

Mars 2020

Réactions d’hypersensibilité et tatouage au henné noir : aspects cliniques et immunologiques

Jolis, peu onéreux et surtout éphémères, les tatouages au henné séduisent de plus en plus de monde, notamment durant la période estivale. Mais s’ils s’estompent au fil des jours pour disparaître à la fin de la saison, ils peuvent aussi laisser des traces à plus long terme.

Découvrir la Publication
Décembre 2019

Une nouvelle allergie au menu

Traditionnel ? Digne d’un restaurant étoilé ? Bien avant le début des festivités, l’élaboration du repas de Noël, autour duquel la famille va se rassembler, est un évènement majeur.

Découvrir la Publication
Mai 2019

Influence des hormones sexuelles sur la survenue des allergies respiratoires et cutanées

Au cours du siècle précédent, de nombreuses publications ont commencé à attirer l’attention de la communauté scientifique sur l’existence d’éventuelles différences entre les hommes et les femmes concernant le développement des maladies allergiques. Toutefois, il a fallu attendre la découverte de l’anticorps IgE par Johansson à la fin des années 1960, pour évaluer plus précisément cette hypothèse.

Découvrir la Publication