medical cannabis joint ,cannabis buds and seeds

Le contexte

  • L’allergie alimentaire est un problème de santé publique majeur, qui affecte enfants, adolescents et adultes, et dont la prévalence est en augmentation, en raison des modifications des habitudes alimentaires de la population, en particulier la consommation d’aliments de plus en plus variés et nouvellement introduits (p. ex. fruits exotiques).
  • La fréquence des allergies alimentaires est estimée à 0.8 – 2.4 % de la population adulte et jusqu’à 8 % chez les enfants1.
  • On peut distinguer trois types principaux d’allergie alimentaire immédiate, IgE-médiée1 :
    • Type I : sensibilisation au niveau du tractus digestif, avant maturation du système immunitaire et tolérance orale (enfants de moins de trois ans) ultérieure attendue,
    • Type II : syndrome oral croisé (SOC), observé chez des patients sensibilisés à des aliments dont les protéines ont des similitudes avec celles d’aéroallergènes (Ex : Bouleau-Fruits),
    • Type III : sensibilisation au niveau du tractus digestif, mais ici, après tolérance orale. Plus rare, elle peut survenir sans diathèse atopique, et fréquemment liée à un seul aliment.
  • Les LTP (Lipid Transfer Protein) sont, de loin, la cause la plus fréquente de l’allergie alimentaire chez l’adulte, notamment en région méditerranéenne2 où elle induit le plus grand nombre de réactions anaphylactiques3.
  • Récemment, un lien a été démontré entre Cannabis et allergies alimentaires, connu aujourd’hui sous le nom de syndrome Cannabis – Fruits/Légumes4.

L’histoire

nicolas

  • Nicolas, 35 ans, batteur et technicien son, sans antécédents notables, rapporte des épisodes récents mêlant symptômes respiratoires transitoires, réactions cutanées à type de prurit et d’urticaire lors des tournées de ses concerts.
  • L’interrogatoire ne fait pas apparaitre de terrain atopique spécifique, pas de rhinite ou d’asthme, seulement une consommation très élevée de Cannabis, depuis 3/4 ans, et sous différentes formes…
  • Seul le fait que ces épisodes se déclarent après les repas partagés tardivement, à l’issue des concerts d’été dans le Sud de la France, semblent récurrents, souvent précédés d’alcool accompagnés de mélanges apéritifs salés…
  • Pas d’antécédents familiaux.

Pr Pascal DEMOLY

Pneumologue Allergologue (CHU Montpellier)

Vous souhaitez partager avec nous un tableau clinique ayant retenu votre attention?