pregnant woman with doctor.

Le contexte

  • L’asthme est la maladie chronique la plus fréquente pendant la grossesse. 1
  • Entre 3 et 14 % des femmes enceintes présentent de l’asthme. 1,2
  • La grossesse est une période d’instabilité de l’asthme : il peut, selon les cas, s’améliorer, rester stable ou s’aggraver, sans différence significative de prévalence entre ces 3 groupes. 3 
  • Environ 20 % des femmes enceintes asthmatiques présentent une exacerbation qui nécessite une prise en charge médicale et 6 % d’entre elles devront être hospitalisées. 1 
  • Les exacerbations surviennent principalement entre la 24e et la 36e semaine d’aménorrhée. 1,2
  • Le reflux gastro-œsophagien, l’obésité, le tabagisme, la non-observance du traitement, les infections virales ou le stress sont les principaux facteurs de risque d’exacerbation chez la femme enceinte. 1, 4 
  • Les risques les plus souvent associés à l’asthme maternel sont la prématurité, un petit poids à la naissance, un diabète gestationnel, une naissance par césarienne, des complications de type éclampsie ou pré-éclampsie, exceptionnellement des malformations congénitales. 1, 4-7 

 

L’histoire

  • Chloé, 26 ans, vue pour la 1re fois en consultation le 10 décembre 2018 à la demande de son obstétricien.
  • Enceinte pour la 3e fois, elle présente des signes d’asthme non contrôlé à 27 semaines d’aménorrhée (SA).
  • La patiente est asthmatique depuis l’enfance, avec un contexte d’allergies à différents pneumallergènes.
  • L’interrogatoire ne révèle aucun antécédent de gravité (crise d’asthme ou exacerbation sévère).
  • La patiente dispose d’un traitement de secours par bêta-2-mimétique de courte durée d’action (SABA) utilisé à la demande.
  • Au début de la grossesse, la fréquence d’utilisation de ce traitement était inférieure à 1 fois/semaine.

Pr Alain DIDIER

Pneumologue Allergologue (CHU Toulouse)

Vous souhaitez partager avec nous un tableau clinique ayant retenu votre attention?